Qui suis-je ?

profil

Je m’appelle Anne-Charlène Ortiz, j’ai 32 ans.

C’est à l’âge de 25 ans que tout a commencé, lorsque j’ai eu ce qu’on appelle un éveil spirituel. À ce moment-là, ma vie était dictée par des schémas imposés par mon éducation et la société. Je vivais sans prendre conscience de ce qui m’entourais et je ne savais que faire de mon existence. Mais l’éveil spirituel a fait évoluer la chrysalide que j’étais. J’ai eu envie de devenir papillon, de voler de mes propres ailes, d’aller découvrir le monde avec ma vision et mes envies… J’ai eu le bonheur de toucher à cette liberté d’être, de vivre et cela ne s’est plus jamais arrêté.

Une quête a alors commencé à travers des apprentissages personnels, des livres, des formations, des rencontres magiques, des massages et des soins énergétiques. En cheminant, j’ai rencontré la voie du Tantra. Cette magnifique découverte fut une révélation. 

Mon voyage sur la voie du cœur

De nature assez contemplative et curieuse, j’ai cherché une voie où l’essence de mon cœur trouverait un chemin d’épanouissement. Cette voie a donné sens à ma sensibilité profonde, et m’a appris à m’accueillir pleinement.

En 2013, je vis une première expérience d’extase sans contact des organes sexuels : j’ai alors compris qu’autre chose était possible. Je rencontre ensuite l’homme qui est à mes côtés aujourd’hui. Cette relation m’amène à un partage profond de douceur, de contemplation et de massages, menant à toucher du doigt le sacré qu’il y a dans la lenteur. Je découvre l’instant très subtil où la relation ouvre des portes sur nous-mêmes et sur l’autre.

En 2018, je participe à un stage Tantrique où je rencontre Nelly Germain (Tantra Sud-ouest) et Richard Dhondt. Ce week-end inoubliable transforme ma vie.

Osho propose une définition du Tantra dans Le Livre des secrets :

“Si tu es conscient, tu réaliseras que la sexualité n’est pas seulement le sexe, le sexe est la couche extérieure, plus à l’intérieur, il y a l’amour, encore plus à l’intérieur, il y a la prière, et toujours plus à l’intérieur, il y a le divin. Le sexe peut devenir une expérience cosmique, alors on l’appelle Tantra.”

Aujourd’hui, riche de cette recherche intérieure, je me présente devant vous avec une ouverture et une neutralité, afin de pouvoir vous accueillir en toute quiétude et sérénité.